50 NUANCES DE GAY, ACTUALITÉ, CULTURE

Christophe Garro, metteur en scène de 5 Guys Chillin’ : “Il est difficile aujourd’hui de ne pas être confronté au chemsex dans le milieu gay”.

La consommation de drogues dans le milieu gay n’est pas une nouveauté. Pourtant, chaque année est plus meurtrière que la précédente et le phénomène du “chemsex” qui consiste en des rapports sexuels sous l’influence de stupéfiants ne fait que progresser. C’est pour cette raison que Christophe Garro a entrepris d’adapter 5 Guys Chillin’, la pièce de Peter Darney, sur les planches du théâtre Clavel du 23 janvier au 27 février 2019. Il nous raconte son aventure, accompagné de ses cinq talentueux comédiens.

Propos recueillis par Victorien Biet

Christophe, racontes-nous ton parcours.

5 Guys Chillin’ est ma troisième mise en scène. J’ai fait du théâtre en tant que comédien pendant quelques années, interprétant des personnages dans différentes pièces comme Roméo et Juliette, la Ronde, Roberto Zucco, puis j’ai ressenti le besoin d’adapter le roman “Deux garçons, la mer” de l’irlandais Jamie O’Neill, qui a été une formidable aventure et que nous avons joué dans plusieurs théâtres en 2014 et 2015. Cela m’a donné envie d’écrire, j’ai donc en parallèle écrit mon premier roman Tybalt & Mercutio qui est en vente aux Mots à la bouche entre autres, et ma pièce Cold Water, située en Irlande, pays dont je suis tombé amoureux. J’écris des nouvelles et je viens de terminer un nouveau roman que j’espère pouvoir éditer bientôt et qui parle notamment de chemsex.

C’est d’ailleurs le thème de 5 Guys Chillin’. Qu’est-ce que ça raconte ?

C’est une pièce anglaise écrite par Peter Darney sur la base d’interviews qu’il a réalisées auprès de personnes pratiquant le chemsex, et qui a connu du succès à Londres où elle a été créée, puis à New York, Sydney et Toronto. Elle a reçu plusieurs prix au festival d’Edimbourg et au festival de théâtre gay de Dublin. Je suis tombé dessus en faisant des recherches pour mon roman, j’ai tout de suite eu envie de la traduire et son auteur a été enthousiaste quant à sa création à Paris.

“La situation continue à prendre de l’ampleur et de plus en plus de garçons ont besoin d’aide.”

Parles-nous un peu des personnages.

Julien est l’hôte de la soirée dont il est question dans la pièce. Ancien styliste, il a perdu son travail à cause des drogues et des soirées qu’il organise et qui peuvent durer plusieurs jours. Il est interprété par Vincent Vilain, que je connaissais et qui fut le premier à qui j’ai parlé du projet.

Il est rejoint par Mark, interprété par François Guliana-Graffe, comédien que j’avais déjà vu sur scène et qui faisait partie de mon entourage. Mark se tient un peu en retrait du milieu gay, mais il y fait régulièrement des incursions.

Mehdi était dans la version originale PJ, un pakistanais. J’ai tenu avec l’accord de Peter, à adapter la pièce à Paris, et PJ est devenu un maghrébin de deuxième génération qui supporte le poids des traditions. Il est interprété par Jonathan Louis.

Raph est vendeur dans un sex-shop. Accro au chems, c’est le personnage le plus charismatique, tout comme son interprète, Charlie Dumortier.

Benoit est le personnage pour lequel j’ai eu le plus de difficulté à trouver le bon comédien. Et puis un jour j’ai rencontré Lionel Rousselot. On a pris une bière, le courant est passé et je me suis dit, le voilà !


Christophe Garro en compagnie de sa troupe de comédiens !
(CRÉDIT PHOTO : Daniele Pintore)

Pourquoi une pièce sur ce thème ?

Il est difficile aujourd’hui de ne pas être confronté à cela dans le milieu gay, surtout à Paris. Les rencontres sur les applis incitent de plus en plus à ce type de soirée. J’ai moi-même été confronté à cela, c’est tentant, excitant, vertigineux et ça m’a fait peur. Pour en avoir discuté avec pas mal de personnes, dont Stephan Vernhes le responsable du Spot, la situation continue à prendre de l’ampleur et de plus en plus de garçons ont besoin d’aide. C’est pour cette raison que je pense que nous avons besoin d’œuvres comme 5 Guys Chillin’.

“Je veux que, par le biais de mon travail artistique, les personnes puissent engager la discussion, s’informer.”

Quelles sont les solutions à ce problème, d’après-toi ?

Je ne suis pas assez bien placé pour pouvoir parler de solutions, mais je pense qu’il est important d’en parler. D’ouvrir la discussion sans porter de jugement sur ceux qui pratiquent le chemsex. Certains d’ailleurs le vivent très bien. Ce qui m’a plu au travers de la pièce c’est qu’aucun jugement n’est porté. Je veux que, par le biais de mon travail artistique, les personnes puissent engager la discussion, s’informer. C’est aussi pour cela que j’ai voulu intégrer le Centre LGBT et Aides à ce projet.


Je commence à me poser des questions dans la mesure où c’est mieux rangé chez eux que chez moi.

Parles-nous de ton travail de mise en scène sur la pièce. 

On a créé une belle troupe avec ces comédiens. Tous avaient envie de parler de ce sujet et de porter un thème fort, un véritable thème de société. Nous répétons ensemble, échangeant sur les personnalités de chaque personnage, je les ai laissés libres de créer leur identité, ce qui me semblait important. Que chacun amène sa patte. Je suis assisté d’Emily Paillette qui m’est d’un grand secours, prenant tout en note à chaque répétition et me laissant ainsi la liberté de modeler tel un chef d’orchestre. Et puis c’est bien d’avoir l’œil d’une fille sur ce type de projet tellement masculin !

Quels sont tes futurs projets ?

Je souhaite que la pièce touche les spectateurs, et qu’on puisse continuer à la jouer, j’aimerais qu’on puisse la montrer dans des villes de province, j’ai déjà des sollicitations. Et puis j’ai mon roman qui me tient à cœur et que j’ai envie de donner à lire au public.

Une petite bande-annonce qui donne envie d’en savoir plus !

PLUS D’INFOS :
Je réserve mes places.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s